Recrutement de chercheurs

CNRS : Recrutement de chercheurs par concours externe

Ouverture des inscriptions 3 décembre 2012
Clôture des inscriptions 7 janvier 2013
Présélection sur dossier,
suivie ou non d’une audition
février-juillet
Résultats juillet
Prise de fonction 1er octobre

Section n°32 : Mondes anciens et médiévaux

N°32/01 – 4 Directeurs de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°32.

N°32/02 – 3 Chargés de recherche de 1re classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°32.

N°32/03 – 5 Chargés de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°32.

Section n°33 : Mondes modernes et contemporains

N°33/01 – 5 Directeurs de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°33.

N°33/02 – 2 Chargés de recherche de 1re classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°33.

N°33/03 – 4 Chargés de recherche de 2e classe. dont 1 prioritairement sur le thème « histoire de l’Europe centrale, orientale ou balkanique ». 

Recommandations de la section 33 du Comité national de la Recherche Scientifique à destination des candidat.e.s aux concours chercheurs du CNRS (2014)

Les membres de la section 33 (« Mondes modernes et contemporains ») proposent quelques recommandations pratiques à l’attention des candidat.e.s aux concours de CR1, CR2 et DR2 2014 en vue de la préparation de leur dossier.

Calendrier

– Ouverture de l’inscription en ligne : 2 décembre 2013
– Clôture des inscriptions : 6 janvier 2014
– jury d’admission à concourir (présélection) : début février 2014
– Auditions : semaines du 21 mars au 4 avril 2014
– jury d’admissibilité : 7-8 avril 2014
– jury d’admission : juin-juillet 2014

 Critères

Les candidat-e-s sont invités à lire attentivement les critères déterminés par la section 33 pour le recrutement des chercheur.e.s, disponibles à l’adresse suivante :

http://www.cnrs.fr/comitenational/doc/criteres/ce_sections_2012_16.pdf

CONCOURS CR1 ET CR2

Informations générales sur le dossier de candidature :

http://www.dgdr.cnrs.fr/drhchercheurs/concoursch/informer/default-fr.htm

https://www.dgdr.cnrs.fr/drhchercheurs/concoursch/pdf/guide-fr.pdf

Projet de programme de recherche

Le projet de programme de recherche est une pièce essentielle du dossier de candidature, auquel les candidat.e.s sont invité.e.s à apporter la plus grande attention. Il doit permettre au jury d’identifier clairement et d’apprécier l’objet, la problématique et la démarche de recherche que le/la candidat.e entend mettre en oeuvre s’il/elle était recruté.e au CNRS. Le projet doit également préciser les aspects méthodologiques et comporter une bibliographie.

 Aucune règle officielle ne fixe le format du projet de programme de recherche soumis dans le cadre d’une candidature aux concours CR2 et CR1. Le projet doit être suffisamment substantiel (20 à 25 000 signes au minimum) mais ne pas excéder 80 000 signes (bibliographie non comprise). Le « calibrage » scientifique du projet reste néanmoins essentiel : une candidature à un poste de chercheur au CNRS n’est évidemment pas de même nature que celle à un post-doctorat, ce qui doit se refléter à travers l’ampleur et les enjeux scientifiques du projet proposé.

Le rapport sur travaux

Le rapport sur travaux présente le parcours du/de la candidat.e, en mettant l’accent sur ses activités scientifiques passées. Il ne s’agit pas d’un CV élargi (un tel CV est par ailleurs à fournir), mais d’un texte rédigé qui doit permettre au jury d’évaluer l’expérience du/de la candidat.e dans le domaine de la recherche ou de l’activité scientifique. Le/a candidat.e précisera s’il a eu des charges d’enseignement universitaire. Il ne doit pas répéter des informations disponibles dans d’autres pièces du dossier mais, précisément, apporter un éclairage complémentaire sur les activités et le parcours scientifiques du/de la candidat.e que ces autres pièces permettent moins facilement de donner.

Là encore la longueur de ce rapport peut être variable et se situer entre 15-25 000 signes pour les CR2 et 30-40 000 signes pour les CR1 (bibliographie non comprise). Il est recommandé aux candidats de soigneusement distinguer dans leur dossier les différents types de publications (articles scientifiques, contributions à des ouvrages, articles de valorisation, commentaires, recensions, etc.).

Rapport de soutenance

Il est conseillé aux candidat.e.s ayant obtenu leur doctorat dans une université française de joindre à leur dossier de candidature une copie du rapport de soutenance de leur doctorat. Les candidat.e.s ayant soutenu dans une université étrangère sont de même invité.e.s à communiquer le rapport de soutenance ou son équivalent lorsqu’il en existe. 

Indication d’un/de plusieurs centres de recherche CNRS

Les candidat.e.s sont invité.e.s à indiquer un ou plusieurs centres de recherche (unité de recherche CNRS, le plus souvent une UMR), situés en principe dans le périmètre de la section 33, dans lesquels leur travail pourrait s’inscrire.

En cas de recrutement, il est rappelé que ce n’est pas la section 33 mais la direction scientifique du CNRS qui décide de l’unité d’affectation, en accord avec la/le candidat.e retenu.e. La section recommande aux candidat.e.s, dans la mesure du possible, de formuler au moins deux choix de centres de recherche. Ces indications n’ont pas à être hiérarchisées. Le programme de recherche du/de la candidat.e doit pouvoir s’insérer dans un ou plusieurs axes scientifiques du centre de recherche choisi (ces axes sont généralement affichés sur le site internet des centres de recherche).

Les candidat.e.s peuvent demander à la direction du/des centre(s) de recherche choisi(s) une lettre de soutien qu’ils/elles joindront à leur dossier de candidature.

Lettres de soutien

Les avis de personnalités scientifiques que les candidats souhaiteraient éventuellement adjoindre à leur dossier de candidature doivent porter sur leur projet de programme de recherche. Le Service central des concours devrait mettre en place, pour le concours 2014, un espace électronique dédié pour le dépôt des lettres de recommandation directement par les personnalités sollicitées. Ils ne seront donc pas saisis dans l’application de candidature proprement dite. Il est toutefois rappelé aux candidats que les avis de personnalités scientifiques joints au dossier de candidature n’entrent pas dans les critères de sélection du jury, conformément à la règlementation des concours (décret 84-1135 du 7.12.1984 relatif aux statuts particuliers des corps de fonctionnaires du CNRS, art. 7).

Pièces justificatives relatives aux publications « à paraître »

Pour assurer une appréciation juste de la production scientifique des candidat.e.s, il leur est recommandé de fournir, pour les ouvrages, chapitres ou articles non encore parus, une attestation de l’éditeur ou de la revue, et/ou les épreuves. Pour les décisions survenues entre la date de fermeture d’inscription au concours et l’oral, ces pièces justificatives peuvent être présentées, le cas échéant, le jour de l’audition. Il est recommandé aux candidats d’éviter d’entretenir la confusion entre les textes à paraître (c’est-à-dire acceptés) et les textes simplement « soumis ».

Distinction entre les concours CR2 et CR1

Les candidats au grade CR1 doivent remplir les mêmes conditions de diplôme que pour l’accès au grade de CR2, mais réunir, de plus, au moins quatre années d’exercice des métiers de la recherche (post-doctorat, contrats de recherche). Cette période ne saurait se confondre avec la période de réalisation de la thèse de doctorat ; elle se comprend comme une expérience acquise en plus, le plus souvent après le doctorat et un dossier plus conséquent (ouvrage(s) ou plusieurs articles dans des revues à comité de lecture, diversité des champs de recherche, dimension internationale des activités, etc.). Cela doit clairement apparaître à la lecture du dossier. Il est rappelé qu’en l’état actuel des textes, les candidat.e.s ne sont autorisé.e.s à candidater que trois fois maximum au concours CR1. Toutefois, une quatrième candidature est possible si le (la) candidat(e) a été déclaré(e) deux fois admissibles lors de campagnes précédentes pour ce grade de CR1 (article 15, Décret 30 décembre 1983).

Les recommandations pour la rédaction des rapports d’activité peuvent donner une idée de ce qui est attendu d’un chercheur du CNRS :

http://www.dgdr.cnrs.fr/drh/carriere/cherch/documents/eval/Recommandations-Eval-2013.pdf

Mode de dépôt des candidatures

Le jury encourage vivement les candidat.e.s à déposer l’intégralité des pièces de leur dossier au format électronique sur le site des concours du CNRS, plutôt qu’au format papier.

L’Arrêté d’ouverture des concours chercheurs pour l’année 2014 sera publié le 1er décembre 2013.

Les informations relatives aux candidatures sont à consulter sur le site du CNRS.

Déroulement et étapes des concours

Depuis deux ans, les dossiers des candidat.e.s sont dans un premier temps examinés lors d’une phase de présélection sur dossier qui a lieu après la clôture du dépôt des candidatures, courant février. Cette étape vise à établir la liste des candidat.e.s présélectionnés sur dossier qui seront invité.e.s à l’audition. Lors de cette première phase, le jury du concours est particulièrement attentif à l’adéquation du projet au périmètre scientifique de la section ainsi qu’à l’insertion du/de la candidat.e dans le champ académique couvert par la section.

Lors de la deuxième phase des concours, les candidatures admissibles sur dossier sont examinées par le jury du concours. Les membres du jury d’admissibilité peuvent être répartis en section de jury (en raison des domaines d’activités scientifiques ou du nombre de candidats). Les membres du jury tous ont accès à tous les dossiers des candidat.e.s.

La date et l’horaire de l’audition sont communiqués aux candidat.e.s lorsqu’elles/ils reçoivent leur convocation. Les candidat.e.s disposent de quinze minutes pour présenter leur parcours et leur projet, et une discussion s’engage ensuite avec les membres du jury pendant dix minutes.

Au terme des auditions, le jury d’admissibilité se réunit pour établir un classement des candidat.e.s déclaré.e.s admissibles. Le classement est établi sur la base d’une discussion collégiale. Les résultats sont consultables sur le site du CNRS dès la fin des délibérations.

Le jury d’admission, commun à l’ensemble des sections dépendant de l’INSHS, siège ensuite et établit les classements définitifs des concours.

Communication avec la section 33

Les candidat.e.s ne peuvent, avant les concours, solliciter l’aide des membres de la section 33 dans la préparation de leur dossier. Selon le règlement des concours en vigueur, le jury ne communique pas aux candidat.e.s de rapports écrits sur ses décisions. Aucune correspondance ne peut avoir lieu entre les membres du jury et les candidat.e.s. Il ne sera donc répondu à aucun courrier relatif aux concours de recrutement. À l’issue du concours, les rapports d’audition peuvent en principe être consultés auprès du Service central des concours.

Coloriages

Pour le concours 2014, la section 33 a reconduit l’un des coloriages thématique non pourvu en 2013 (« Histoire de l’Europe centrale, orientale ou balkanique »). Rappelons que les « coloriages » sont, à la différence des « fléchages », des indications de thématiques prioritaires mais non obligatoires. Les dossiers jugés meilleurs peuvent ainsi être retenus même s’ils ne correspondent pas à la thématique indiquée.

SPÉCIFICITÉS DU CONCOURS DR2

Les remarques relatives aux concours CR1 et CR2 valent en général également pour le concours DR2. Il y a toutefois plusieurs spécificités :

– Les critères d’évaluation tendent à insister sur la carrière du/de la candidat.e autant que sur son projet.
– Le concours DR2 ne comporte pas de phase de présélection.
– Le concours DR2 ne prévoit pas, dans la section 33, d’audition des candidat.e.s ; le classement est réalisé uniquement sur dossier.
– Les candidat.e.s au concours DR2 venant d’une autre section sont invité.e.s à expliquer précisément les raisons qui justifieraient leur rattachement à la section 33.

Pour finir

En raison du faible nombre de postes ouverts, les membres de la section 33 attirent, enfin, l’attention des candidat.e.s sur le caractère très sélectif des concours chercheurs du CNRS.

En 2012 : 159 candidat.e.s dont 82 admis à concourir pour 6 postes de CR2 ; 32 candidats dont 17 admis à concourir pour 2 postes de CR1 ; 19 candidat.e.s pour 5 postes de DR2

En 2013 : 177 candidat.e.s dont 110 admis à concourir pour 5 postes de CR2 ; 55 candidats dont 42 admis à concourir pour 2 postes de CR1 ; 20 candidat.e.s pour 5 postes de DR2.

A titre complémentaire, la section 33 signale aux candidat.e.s en histoire ce petit « vade mecum » non officiel mais utile, accessible sur le site :

http://academia.hypotheses.org/438

http://academia.hypotheses.org/545