Manger au travail (XVIIIe-XXIe siècles)

mangertitre

16-17 janvier 2013, Université de Bourgogne, Maison des sciences de l’Homme.
Organisateurs : Thomas Bouchet (CGC), Stéphane Gacon (CGC), François Jarrige (CGC),  François-Xavier Nérard (IRICE – Paris I), Xavier Vigna (CGC)

Présentation :

L’alimentation au travail, entendue au sens large comme l’ensemble des pratiques alimentaires liées à l’activité rétribuée, pratiques quotidiennes ou exceptionnelles, celles du temps de grève ou du temps de fête, constitue un observatoire privilégié des pratiques sociales, qu’il s’agisse des rapports de pouvoir hiérarchiques ou des logiques horizontales de sociabilité dans le monde du travail. Depuis trois siècles (XVIIIe-XXIe siècle), l’alimentation au travail a connu des profondes transformations qui témoignent des mutations des sociétés et de leur rapport au travail, à l’alimentation et au goût. Le mouvement semble, mais c’est une dimension qu’il importera d’aborder lors de nos travaux, concerner l’ensemble du continent européen et bien au-delà, même si l’on pourra distinguer différents rythmes de l’évolution des formes de l’alimentation au travail. Pour explorer cette question, nous souhaitons examiner les moments et les lieux où l’on mange, les personnes avec lesquelles on s’attable et le contenu des assiettes, des questions qui se recoupent largement, mais sur lesquelles il est possible de s’appuyer pour engager la réflexion. Lire plus.

Eating at work, considered in the broad sense as all food consumption practices related to an employed occupation, both everyday and exceptional, in times of strike or during celebrations, constitutes a privileged observatory of social practices, whether they relate to hierarchical power relations or to horizontal, egalitarian sociability in the world of work. The last three centuries (XVIII-XXI centuries) have seen profound changes in the ways in which food is consumed at work, exposing the transformation of societies and their relationship to work, nutrition and taste. The movement seems to concern Europe and beyond, a dimension to be explored in our work, even so we assume that its rhythms varied widely. To address this question, we wish to examine the times and places where people eat, with whom they eat and what they eat, issues that surely overlap, but on which it is possible to construct and initiate some further reflections. Read more.

Programme :

Jeudi 16 janvier – matin / morning – Thursday, January 16th

Atelier 1 : La variété des pratiques – Practice diversity : Workshop 1
Présidence : Nicolas Hatzfeld (Histoire – Univ. d’Evry-Val-d’Essonne)

  • 10h30 – Matthew Leggett (Civilisation britannique – Univ. de Bourgogne, Dijon) – Working class habits in London (late 19th-early 20th)
  • 10h50 – Gianenrico Bernasconi (Histoire – Institut für Populäre Kulturen, Zürich) – Manger au bureau (Suisse – début XXe s.)
  • 11h10 – Gilles Fumey (Géographie – Univ. Paris 4 Sorbonne) – Manger dans les entreprises de service à la Défense à Paris
  • 11h30 – Claudy Chêne (Histoire – Univ. de Bourgogne, Dijon) – L’alimentation des engagés Tonkinois sous contrat de Nouvelle Calédonie

Discussion

Jeudi 16 janvier – après-midi / afternoon – Thursday, January 16th

Atelier 2 : Quand manger et travailler s’entremêlent – When eating and working are intertwined : Workshop 2
Présidence : Françoise Fortunet (Histoire du droit – Univ. de Bourgogne)

  • 14h15 – Jean-Christophe Fichou (Histoire – CPGE Brest) – Matelots en campagne (XVIIe-XIXe siècles)
  • 14h35 – Jean-Pierre Williot (Histoire – Univ. François Rabelais, Tours) – Le cheminot, entre son panier et son réfectoire
  • 14h55 – Michaël Meyer (Sociologie – Univ. de Lausanne) – Quand les policiers se mettent à table

Pause / break

  • 16h15 – Gwenaële Rot (Sociologie – Univ. de Paris-Ouest Nanterre La Défense) – Manger sur les plateaux de tournage
  • 16h35 – Géraldine Comoretto (Sociologie – Univ. Louis Lumière Lyon 2) – Travailler et manger à la cantine

Discussion

Vendredi 17 janvier – matin / morning – Friday, January 17th

Atelier 3 : Au temps des luttes – Struggle time : Workshop 3
Présidence :  Martin Bruegel  (Histoire – INRA, Ivry)

  • 9h15 – Julien Saint-Roman (Histoire – Univ. d’Aix-Marseille) – Une cantine à l’arsenal de Toulon (1793)
  • 9h35 – Vincent Robert (Histoire – Univ. Paris 1 Sorbonne) – « Révolutionner l’alimentation du peuple »
  • 9h55 – Morgan Poggioli (Histoire – Univ. de Bourgogne, Dijon) – Manger (et boire) pendant les grèves du Front populaire
  • 10h15 – Vincent Porhel (Histoire – Univ. Claude Bernard Lyon 1) – Repas de grève et luttes sociales en Bretagne dans les années 68

Discussion

Atelier 4 : Au temps du communisme – Communist time : Workshop 4
Présidence :  Jean Vigreux (Histoire – Univ. de Bourgogne, Dijon)

  • 11h05 – Tadeusz Czekalski (Histoire – Uniwersytet Jagie?lloki, Cracovie) – Polish « canteen revolution » in 1945-1962
  • 11h25 – François-Xavier Nérard (Histoire – Univ. Paris 1 Sorbonne) – Cantines et restaurants staliniens : la naissance de l’« obchepit » soviétique

Discussion

Vendredi 17 janvier – après-midi / afternoon – Friday, January 17th

Atelier 5 : Affirmer son autonomie – Looking for autonomy : Workshop 5
Présidence : Anne Lhuissier (Sociologie – INRA, Ivry)

  • 14h15 – Nicoletta Rolla (Histoire – Univ. de Milan-Bicocca – EHESS Paris) – Gagner son pain. Les repas des salariés à Turin au XVIIIe siècle
  • 14h35 – Stéphane Gacon (Histoire – Univ. de Bourgogne, Dijon) – Le restaurant coopératif des Champs-Élysées
  • 14h55 – Pascal Raggi (Histoire – Univ. de Lorraine Nancy) – L’alimentation des mineurs en France après 1945
  • 15h15 – Éliane Le Port (Histoire – Univ. d’Evry-Val-d’Essonne) & Xavier Vigna (Histoire – Univ. de Bourgogne, Dijon) – La gamelle ou la cantine

Discussion


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search