La grève générale en perspective

grevegalercouvVient de paraître aux éditions L’Harmattan l’ouvrage coordonné par Anne Morelli et Daniel Zamora, Grève général, rêve général. Espoir de transformation sociale, 340 p., 34,5 €

Ci-dessous la présentation du volume

Au gré de la crise, l’actualité de la grève générale se fait ressentir partout. Ainsi, elle est présente dans la presse et dans les débats sociaux en Grèce comme en Espagne et au Portugal, mais aussi hors d’Europe. Ce livre se penche sur l’origine d’un tel concept, sur les espoirs qu’il a pu porter et sur le sens de son actualité.

Dans la formation du mouvement ouvrier, la grève générale a constitué un des principaux espoirs de changement fondamental de la société. Pour certains, elle devait être un prélude insurrectionnel à la révolution, pour d’autres, elle en constituait l’alternative pacifique. Elle devait également, à travers sa pratique, construire la puissance du mouvement ouvrier.

Ce livre se penche d’abord sur la manière dont les « classiques » du mouvement ouvrier ont perçu cette possibilité d’action. Comment socialistes, anarchistes, communistes, sociaux-démocrates, syndicalistes… se sont-ils positionnés sur cette question ? Par ailleurs, sur le plan international, des études de cas envisagent une série de grèves générales interprofessionnelles marquantes des XIXe et XXe siècles. Quel a été leur développement ? Quels ont été les obstacles auxquels elles se sont heurtées ? Quel sort a été réservé à leurs protagonistes ? Ont-elles porté des fruits directs ou indirects ? Et qu’en est-il de leur couverture médiatique ?

Enfin, la question finale est de savoir si la Grève Générale a encore un avenir face à une législation (notamment européenne) de plus en plus restrictive et, si oui, où et dans quelles circonstances ?