Les ouvriers italiens aux Expositions universelles

Nous signalons la traduction de l’ouvrage d’ Anna Pellegrino, de l’université de Bologne : Les fées machines. Les ouvriers italiens aux Expositions universelles 1851-1911, aux éditions Classiques Garnier, 299 p., 45 €, avec une préface de Nicolas Hatzfeld. Dans cet ouvrage, l’auteure analyse les textes que rédigent les ouvriers au retour de leurs voyages aux expositions successives, et par là explore les rapports qu’ils entretiennent à la culture industrielle du second XIXe siècle.

 



Citer ce billet
vigna (2017, 22 octobre). Les ouvriers italiens aux Expositions universelles. Mondes du travail. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aqwu

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search