F. Georgi – L’autogestion en chantier

Nous signalons la parution de l’ouvrage de Frank Georgi, L’autogestion en chantier. Les gauches françaises et le « modèle yougoslave » (1948-1981), Nancy, Arbre bleu éditions.

Présentation de l’éditeur :

CINQUANTE ANS APRÈS MAI 68, cet ouvrage se propose de revenir sur l’une des utopies les plus emblématiques du printemps des barricades: l’autogestion. Pendant plus d’une décennie, le mot, longtemps cantonné aux marges, s’installe au cœur des débats de la gauche française. Il s’invite dans les programmes des partis et des syndicats, nourrit les réflexions et les rêves d’un socialisme différent, fondé sur la démocratie intégrale, depuis l’entreprise jusqu’à la société tout entière. Il semble prendre corps à travers la grève des ouvriers de Lip en 1973, avant que l’engouement ne retombe à la veille de l’élection de François Mitterrand en mai 1981. Depuis quelques années, l’idée resurgit comme une réponse possible aux impasses du capitalisme contemporain.

L’autogestion n’est pourtant pas sortie tout armée de l’imagination des étudiants et des ouvriers français dans la fièvre des journées de Mai. Le « socialisme autogestionnaire » est né ailleurs, dans un pays qui n’existe plus, et son importation en France relève d’un transfert culturel. Le mot comme la chose renvoient à une expérience unique, engagée près de vingt ans plus tôt dans la Yougoslavie communiste du Maréchal Tito, au lendemain de la rupture avec Staline. Comprendre son émergence et son déclin en France sur trois décennies suppose d’écrire l’histoire du « modèle » yougoslave, aujourd’hui bien oublié, et de sa réception par les gauches françaises.

Frank Georgi, à partir d’une masse impressionnante d’archives inédites, de revues, d’ouvrages et de témoignages d’acteurs, reconstitue et explique cette fascination durable, parfois ambivalente et paradoxale, pour le « pays de l’autogestion », qui a touché nombre d’intellectuels et de chercheurs, de syndicalistes et de militants politiques, des trotskystes et des libertaires aux chrétiens de gauche, de la SFIO au PSU et à la CFDT.

Maître de conférences HDR à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (Centre d’histoire sociale du XXe siècle), Frank Georgi a notamment publié L’invention de la CFDT, 1957-1970 (Éditions de l’Atelier/CNRS éditions, 1995) et CFDT : l’identité en questions (Arbre bleu éditions, 2014). Il a également dirigé l’ouvrage Autogestion, la dernière utopie ? (Publications de la Sorbonne, 2003).

Parution le 24 septembre 2018 dans la collection« Gauches d’ici et d’ailleurs »
32 euros, 520 pages, format 155 x 240 mm, ISBN 9791090129276
Ouvrage publié avec le concours de la Fondation Jean-Jaurès et du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris 1/CNRS)