Travail forcé et mobilisation de la main-d’œuvre au Sénégal

Nous signalons la parution de l’ouvrage de notre collègue Romain Tiquet : Travail forcé et mobilisation de la main-d’oeuvre au Sénégal, années 1920- 1960 aux Presses universitaires de Rennes, 288 p., 26 €

Présentation de l’éditeur :

À partir d’archives administratives inédites, d’articles de presse et d’entretiens oraux, ce livre propose une histoire sociale du travail forcé en Afrique de l’Ouest. Il s’intéresse aux multiples acteurs qui ont modelé et adapté au quotidien la politique économique des autorités. À la croisée de l’histoire du travail, de l’Afrique et du fait colonial, ce livre propose une réflexion renouvelée de la « mise en valeur » des territoires coloniaux. Il interroge dans le même temps l’impact du travail forcé sur la rhétorique et les pratiques de mobilisation de la main-d’œuvre des élites postcoloniales au lendemain de l’indépendance du Sénégal en 1960.