Journée d’étude des doctorant.e.s de l’AFHMT La crise du travail, le travail en crise(s)

Samedi 6 avril 2019, Amphithéâtre Dupuis, Centre Malher, Centre d’histoire sociale, 9 rue Malher, 75004
Organisée par Adeline Blaszkiewicz, Romain Castellesi et Amandine Tabutaud

9h-9h30 : Accueil des participant.es et du public

9 h 30 – 11h00 : Des travailleurs et travailleuses en crise(s)

Discutante : Isabelle Lespinet-Moret (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

9h30 – 9h50 : « ‘Au plus haut de la précarité’ : notes sur les chercheurs indiens en Europe à l’ère de la précarisation », Vinicius Kauê Ferreira (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales)
9h50 – 10h10 : « De la fatigue nerveuse au stress. Une reconnaissance syndicale complexe des troubles psychiques (1982-1995) », Rémy Ponge (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

10h10 – 10h25 : Intervention de la discutante
10h25 – 10h45 : Discussion
10h45 – 11h00 : Pause

11h00 – 12h30 : Les logiques sectorielles de la crise du travail
Discutant : Frank Georgi (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

11h00 – 11h20 : « L’installation des ouvriers (post-) yougoslaves à Sochaux-Montbéliard au prisme des crises du travail », Juliette Ronsin (École Normale Supérieure de Paris)
11h20 – 11h40 : « Le colportage en Grande-Bretagne : un travail en crise, travail de crise (1870-années 1960)? », Léa Leboissetier (École Normale Supérieure de Lyon)
11h40 – 12h00 : « Between resistance and collaboration: maritime teaboys and the making of Chinese working class culture in Wartime China, 1937-1941 », Peter Kwok-Fai Law (University of London)
12h 00 – 12h15 : Intervention du discutant
12h15 – 12h30 : Discussion.

12h30 – 14h : Pause déjeuner.

14h – 16h15 : La crise du travail : discours et représentations
Discutant : Nicolas Hatzfeld (Université d’Evry-Val d’Essonne)

14h-14h25 : « Quelques conseils pour endiguer la crise du travail dans l’Athènes du IVe siècle avant notre ère d’après les Poroi de Xénophon », Ophélie Lécuyer (Université de Strasbourg)

14h25-14h50 : « Sorties d’usine et Pathos formel : la crise du travail vue au prisme de l’art contemporain », Camille Richert (Institut d’Études Politiques de Paris)
14h50-15h15 : « La structuration des activités humaines par projets : aliénation, souffrances psychiques, nouvelles exigences d’émancipation », Amaena Guéniot (Université de Nanterre)
15h15-15h30 : Intervention du discutant
15h30-15h45 : Discussion
15h45-16h15 : Conclusion de la journée


blaszkiewicz

Doctorante en histoire contemporaine au CHS XXème siècle (Paris 1 - Panthéon Sorbonne)