“Alternatives : retours d’expériences”

Séminaire du Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Université Paris 1-CNRS),
animé par Frank Georgi et Isabelle Lespinet-Moret

Ce séminaire pluriannuel, ouvert à toutes et à tous, se tiendra au centre Mahler, 9 rue Mahler, 75004 Paris (métro Saint-Paul), un mercredi par mois, de 17h à 19h, dans la bibliothèque Jean-Maitron (6ème étage).

TINA : There is no alternative. À l’assertion qui se voulait définitive de Margaret Thatcher, les altermondialistes répondaient, au tournant du nouveau millénaire, par une autre affirmation, selon laquelle “un autre monde” était “possible”. Ce dernier slogan, largement diffusé, a parfois été inséré dans une citation approximative et souvent attribuée (à tort) à Paul Éluard: “Un autre monde est possible, mais il est dans celui-ci”. Peu importent ici l’exactitude, le sens premier et l’origine de la référence. La formule exprime bien, à nos yeux, le regain récent d’intérêt non seulement pour l’utopie comme promesse d’un monde meilleur et critique de l’existant, mais pour les “utopies concrètes”, “réelles” ou “réalistes”, celles de ces expérimentations sociales (pour reprendre une expression fétiche des années 1970), qui inventeraient, ici et maintenant, des alternatives aux modèles économiques, sociaux, politiques et culturels dominants. Ce nouveau séminaire interdisciplinaire sera l’occasion de débattre autour d’ouvrages récents ou de recherches en cours portant sur ces questions et de réfléchir collectivement, dans une perspective historique, à la notion d'”alternative(s)”, aux expériences elles-mêmes, à leurs succès et à leurs échecs, mais aussi à leurs représentations (exemple, modèle, anticipation, mythe…), leurs usages, leur circulation, leur diffusion.

Le programme de cette première année (2018/2019) portera sur le travail, l’entreprise et l’économie, et permettra plus spécifiquement de revenir sur les alternatives coopérativistes et autogestionnaires.

30 janvier 2019. Présentation du séminaire. Séance 1. Autogestion, avec Frank Georgi (CHS, Université Paris 1-CNRS)
Frank Georgi : L’autogestion en chantier. Les gauches françaises et le « modèle » yougoslave 1948-1981, Nancy, Arbre bleu éditions, 2018.

27 février 2019. Séance 2. Coopération, avec Alexia Blin (Université Paris 3) Alexia Blin : Politiser l’entreprise. Une histoire des coopératives dans le Wisconsin (années 1870-1930), Thèse, EHESS, 2017 (2018 : Prix de l’Académie François Bourdon; prix de l’ADDES; prix de la Chancellerie des Universités. À paraître).

27 mars 2019. Séance 3. Lip 1 : histoire, avec Donald Reid (University of North Carolina)
Donald Reid : Opening the Gates. The Lip Affair, 1968-1981, New York, Verso, 2018.

17 avril 2019. Séance 4. Lip 2 : enjeux, avec Guillaume Gourgues (Université Bourgogne Franche-Comté) et Pauline Brangolo
Guillaume Gourgues et Claude Neuschwander, Pourquoi ont-ils tué Lip ? De la victoire ouvrière au tournant néolibéral, Paris, Raison d’agir, 2018.

Pauline Brangolo, Les filles de Lip (1968-1981). Trajectoires de salariées, mobilisations féminines et conflits sociaux, Mémoire de M2, Paris 1 (prix Maitron 2016. À paraître).

22 Mai 2019. Séance 5. Économie sociale et solidaire, avec Patricia Toucas-Truyen (CHS,Université Paris 1-CNRS)
Patricia Toucas-Truyen, Mesurer et analyser l’économie sociale. L’apport de l’ADDES depuis 1980, Nancy, Arbre bleu éditions, 2018.

19 juin 2019. Séance 6. Reprise, avec Maxime Quijoux (LISE, CNRS-CNAM)

Maxime Quijoux, Adieux au patronat. Lutte et gestion ouvrières dans une usine reprise en coopérative, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2018. 


blaszkiewicz

Doctorante en histoire contemporaine au CHS XXème siècle (Paris 1 - Panthéon Sorbonne)