Les syndicalistes au travail

Les syndicalistes au travail : Métiers, carrières et conditions de travail (2019-2020)

Séminaire organisé par : Paul Boulland (CHS, CNRS- Paris 1), Anna Egea (CSO, CNRS), Jérôme Pélisse (CSO, Sciences Po), Rémy Ponge (Printemps et LEST, Giscop 84) et Nicolas Simonpoli (ISP, Paris Nanterre).

Ce séminaire de recherche interdisciplinaire, soutenu par le GIS GESTES et le réseau 18 Sociologie des relations professionnelles de l’Association française de sociologie, interrogera les questions de l’emploi, du travail militant et de la santé au travail dans les organisations syndicales, principalement en France mais avec une attention à d’autres espaces. Ces thèmes sont fréquemment éclipsés par des objets plus « classiques » de la sociologie du syndicalisme, tels que la professionnalisation de l’activité, l’émergence d’une expertise syndicale, les logiques de rétribution du militantisme ou encore les motifs vocationnels de l’engagement.

Trois orientations seront privilégiées.

D’une part, renseigner le rôle des acteurs qui contribuent au fonctionnement quotidien des structures syndicales mais qui ne participent pas forcément de l’identité collective promue par l’organisation, par exemple les salariés affectés aux postes dits « techniques » ou « administratifs », qu’ils soient ou non issus des rangs militants (personnels administratifs, d’accueil, d’entretien, de gardiennage, de restauration, etc.). Il s’agit ainsi de restituer la place dévolue à ces acteurs en prenant en considération à la fois leur profil social, leur rôle dans l’organisation et les relations – hiérarchiques, politiques, personnelles – qu’ils entretiennent avec les « élus ».

Ensuite, questionner la manière dont les organisations syndicales gèrent le travail et la carrière de l’ensemble de leurs salariés. L’emploi militant pourra ainsi être considéré comme une forme d’activité professionnelle à part entière, sous l’angle de son cadre légal et juridique, des types de contrat de travail, rémunérations, conditions de travail, droits et avantages sociaux en vigueur dans les « entreprises syndicales », etc. À ce titre, le croisement entre perspective institutionnelle et étude des carrières militantes constituera un axe important des réflexions. Il s’agira ainsi de restituer les conditions organisationnelles de possibilité des promotions professionnelles, des licenciements ou encore des transformations de l’organisation du travail.

Enfin, identifier les formes de souffrances – ordinaires ou exceptionnelles ; physiques ou psychiques ; individuelles ou collectives, etc. – qui surviennent dans le cadre syndical. Considérant que les syndicats sont des acteurs de l’élaboration des normes en matière de santé au travail, mais qu’ils constituent aussi des espaces de travail à part entière, nous souhaitons étudier comment ces enjeux sont anticipés à l’intérieur de l’organisation elle-même. Nombre de témoignages ou de contributions scientifiques soulignent la récurrence de certains enjeux directement reliés aux questions de santé et/ou de souffrance au travail : le thème du « surmenage » des cadres syndicaux, la prise en compte des risques psychosociaux subis par les personnels, notamment administratifs, la (non) reconnaissance de l’investissement personnel dans l’activité, etc. sont autant de maux fréquemment évoqués par les acteurs de ces organisations militantes. Il convient ainsi de les aborder de manière plus systématique, dans une perspective historique et à l’aune des outils de l’histoire, de la sociologie et de la science politique.

 

Sept séances permettront d’aborder ces enjeux en s’appuyant sur des recherches récentes ou en cours, menées en France métropolitaine ou non, ainsi qu’à l’étranger, sur une ou plusieurs organisations syndicales.

24 octobre

14h–16h30

Introduction du séminaire et enjeux de la santé au travail au sein des confédérations syndicales (CGT, CFDT)
Introduction du séminaire par les organisateurs
Rémy Ponge : Entre scène et coulisses : les enjeux de santé au travail au sein des directions confédérales

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre, Bâtiment Max Weber, salle de séminaire 1,
200 avenue de la République, Nanterre

 

28 novembre

15h-18h

Les syndicalistes comme employeurs et organisations du travail militant
Emilien Julliard : Le façonnage organisationnel des activités, des carrières et du travail syndical : retour sur des effets de transformations du syndicalisme états-unien (fin XXe-début XXIe siècles)
Yannick Le Quentrec : Les contraintes du travail syndical sous l’angle du genre

Lieu : Centre de sociologie des organisations, 19 rue Amélie, Paris  

 

19 décembre

14h-17h

Le travail syndical dans les structures territoriales et professionnelles

Charles Berthonneau : Carrières et travail militants dans des structures marginalisées de l’organisation syndicale : le cas des Unions Locales de la CGT
Pierre Odin : Les effets paradoxaux  de la « politique des syndicats » sur le travail syndical aux Antilles

Lieu : Université Paris Ouest Nanterre, Bâtiment Max Weber, salle de séminaire 1,
200 avenue de la République, Nanterre

Séance reportée au jeudi 2 avril (voir ci-dessous)

23 janvier

14h-17h

Carrière et gestion des trajectoires militantes dans les syndicats

Cécile Guillaume et Sophie Pochic : Fait-on carrière de la même façon en France et au Royaume-Uni ?
Nicolas Farvaque : Travail et carrières syndicales à l’UNSA

Lieu : Centre de sociologie des organisations, 19 rue Amélie, Paris

 

6 février 

14h-16h

Le travail de représentation

Yolaine Gassier et Baptiste Giraud : Le travail de représentant syndical et patronal

Lieu : Campus Condorcet, Bâtiment des Colloques, salle 3.01, Place du Front Populaire (Aubervilliers), M° Front Populaire.

 

19 mars

14h-17h

Permanents syndicaux

Michel Pigenet et Frank Georgi : La figure du permanent cégétiste et cédétiste, regards croisés

Lieu : Campus Condorcet, Bâtiment des Colloques, salle 3.02, Place du Front Populaire (Aubervilliers), M° Front Populaire.

 

2 avril

14h-17h

Le travail syndical dans les structures territoriales et professionnelles

Charles Berthonneau : Carrières et travail militants dans des structures marginalisées de l’organisation syndicale : le cas des Unions Locales de la CGT
Pierre Odin : Les effets paradoxaux  de la « politique des syndicats » sur le travail syndical aux Antilles

Lieu : Précision à venir.

23 avril

14h-17h

Le métier et la vocation des syndicalistes

Olivier Fillieule et Vanessa Monney : Le métier et la vocation de syndicaliste en Suisse : quelle place pour les femmes ?

Bilan du séminaire

Lieu : Centre de sociologie des organisations, 19 rue Amélie Paris

7 mai

14h-17h

Carrière et gestion des trajectoires militantes dans les syndicats

Cécile Guillaume et Sophie Pochic : Fait-on carrière de la même façon en France et au Royaume-Uni ?
Nicolas Farvaque : Travail et carrières syndicales à l’UNSA

Lieu : Centre de sociologie des organisations, 19 rue Amélie, Paris

 

28 mai

14h-16h

Le travail de représentation

Yolaine Gassier et Baptiste Giraud : Le travail de représentant syndical et patronal

Lieu : Campus Condorcet, Bâtiment des Colloques, salle à préciser, Place du Front Populaire (Aubervilliers), M° Front Populaire.

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search