Les salariés de l’incertitude

salaries_incertitudeMarc Uhalde (coord.), Les salariés de l’incertitude. Solidarité, reconnaissance et équilibre de vie au travail, Toulouse, Octarès, 2013, 206 p. 23 €

Ce livre s’intéresse à l’autre face des risques du travail contemporain en étudiant la manière dont les salariés parviennent à canaliser, à compenser et parfois même à déjouer des facteurs d’insécurité gestionnaire pour assurer la continuité de leur activité professionnelle.

A partir d’enquêtes de terrain réalisées dans des secteurs d’activité très différents, il montre tout d’abord que nombre de salariés disposent de capacités de résistance à l’incertitude, même si celles-ci sont inégalement réparties dans le monde du travail et dépendent de conditions locales qui limitent leur généralisation.

Les auteurs portent surtout leur attention sur les formes de résistance ordinaire à l’insécurité des organisations. Leurs enquêtes relèvent que les salariés recourent fréquemment à des « collectifs d’action » informels. La diversité parfois confuse de ces collectifs dévoile le fait majeur de la recherche : si les salariés recourent au collectif, c’est qu’ils y puisent des ressources essentielles de solidarité, de création de sens et d’autonomie au travail qui échappent au regard et à la volonté de contrôle du management.

Résister à l’incohérence de la gestion devient aujourd’hui un acte d’affirmation de soi au travail, qui oppose le sens et l’efficacité du lien social à des modes de gestion de plus en plus illisibles et individualisants.

Les contributeurs : Martine Buffier-Morel, Cécile Gayral, François Granier, Olivier Guillaume, Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri, Jean-Luc Metzger, Pascal Thobois, Marc Uhalde

Sommaire

Introduction. L’expérience de l’incertitude au travail (Marc Uhalde)

Vivre et agir dans des organisations en changement permanent

  • Chapitre 1. Le fragile entêtement des solidarités informelles. Le cas emblématique des téléopérateurs non-voyants (Jean-Luc Metzger)
  • Chapitre 2. L’action en réseau pour construire du sens organisationnel (Olivier Guillaume)
  • Chapitre 3. Reconstruire des politiques publiques fragilisées. Les contributions de professionnels du service public (François Granier)
  • Chapitre 4. Des politiques d’entreprise à la rescousse des incertitudes du marché (Marc Uhalde)

Cheminer dans les incertitudes de reconnaissance

  • Chapitre 5. Une cartographie des risques de non-reconnaissance professionnelle  (Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)
  • Chapitre 6. Les dynamiques critiques de reconnaissance (Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)
  • Chapitre 7. Les dynamiques intégratives de reconnaissance (Anne-Claude Hinault, Mokhtar Kaddouri et Marc Uhalde)

Construire un équilibre de vie « malgré tout »

  • Chapitre 8. Réguler les contraintes de temps entre soi : la ressource des collectifs de travail (Cécile Gayral et Pascal Thobois)
  • Chapitre 9. L’incontournable dynamique des politiques locales de gestion (Martine Buffier-Morel)

Conclusion. Sous les incertitudes du travail, la résistance du lien social


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search