Prix de thèse « Rolande Trempé » de l’AFHMT

L’AFHMT a décidé de lancer un prix de thèse afin de promouvoir les recherches en histoire des mondes du travail, tous territoires, périodes et approches confondus.   

Vous en trouverez ci-dessous le règlement. 

Les candidatures sont désormais ouvertes jusqu’au 1er juillet 2020 minuit

PRIX DE THÈSE Rolande Trempé DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE POUR L’HISTOIRE DES MONDES DU TRAVAIL


Règlement

Article 1. Objet. Le prix de thèse « Rolande Trempé » de l’Association française pour l’histoire des mondes du travail a pour objet de promouvoir les recherches en histoire des mondes du travail, tous territoires, périodes et approches confondus.   

Article 2. Nature. Le prix, attribué tous les deux ans, à l’automne ouvre droit à une aide à la publication de 1000 € versée directement aux « Editions Arbre bleu » au sein de la collection « Histoire des mondes du travail » créée à cette fin.

Article 3. Candidatures. Le prix est ouvert aux titulaires d’un doctorat ayant soutenu une thèse en histoire du travail rédigée en français au cours des deux années civiles précédant l’année du concours. Les candidates et candidats souhaitant concourir doivent transmettre, avant le 1er mai minuit, et par voie électronique un dossier comportant : une lettre de candidature, un résumé de 3000 signes, une copie du rapport de thèse, un CV professionnel et le texte rédigé en français et au format PDF.

Article 4. Jury. Le bureau de l’Association vérifie la recevabilité des candidatures et désigne les rapporteurs et rapportrices, au nombre de deux par dossier, choisis au sein du jury confondu avec les membres du Conseil d’administration titulaires d’un doctorat. Le jury, convoqué par le Président·e de l’Association, se réunit au cours de l’automne de l’année du concours. Aucun directeur ou directrice d’une thèse candidate ne peut participer au jury. Les délibérations du jury se déroulent à huis clos. Aucun quorum n’est exigé. Le prix est attribué à la majorité des voix.

Article 5. Obligations du lauréat. Le lauréat s’engage à être présent lors de la remise du prix et lors de manifestations de médiatisation du prix. Après obtention du prix, la lauréate ou le lauréat s’engage à fournir un manuscrit ne pouvant excéder les 800 000 signes, tout compris, dans un délai maximum de 9 mois. La participation au prix implique l’acceptation du présent règlement.


blaszkiewicz

Doctorante en histoire contemporaine au CHS XXème siècle (Paris 1 - Panthéon Sorbonne)