Écologisation des pratiques agricoles, réappropriation collective des terres et question des communs, 7 et 8 février 2022

Écologisation des pratiques agricoles, réappropriation collective des terres et question des communs :
journées d’étude Gresco/OIT, les 7 et 8 février prochains dans le cadre du festival Filmer le travail à Poitiers.

Programme détaillé Programme JE FLT 2022

Lundi 7 février – L’écologisation des pratiques agricoles en question

9h30 : Accueil et mots de bienvenue

Sébastien Jousse, co-président de Filmer le travail, Maïté Peltier (Directrice artistique du festival Filmer le travail), Alain rousset (Président de la Région Nouvelle-Aquitaine), Léonore Moncond’huy (Maire de Poitiers), Virginie Laval (Présidente de l’Université de Poitiers) ou Lydie Bodiou (Vice-Présidente déléguée à la Recherche, Université de Poitiers), Christian Papinot (co-directeur du GRESCO), Cyril Cosme (Directeur du Bureau de l’OIT pour la France).

10h Introduction aux journées d’études : Politisation et dépolitisation des questions agro-environnementales

Benoît Leroux, maître de conférences en sociologie, laboratoire GRESCO, Univ. de Poitiers

Introduction à la journée consacrée aux questions de l’écologisation des pratiques agricoles (politiques et mesures agro-environnementales), de ses effets et de ses limites. Les politiques agricoles conduites en France remettent-elles en question le modèle productiviste ? Dans ce processus, comment sont prises en considération les alternatives agricoles (agriculture biologique, agriculture paysanne, etc.) ? Ces questions, appréhendées sous l’angle d’un double processus de politisation et de dépolitisation, permettront d’introduire la suite des discussions.

Matin : “le verdissement”, nouvelle expression de l’inertie du productivisme agricole ?

10h30 Un cas d’étude de l’inertie du système productiviste agricole.

Daniele Inda, chercheur post-doctorant en sociologie, Centre Émile Durkheim, Univ. de Bordeaux. En dialogue avec Benoît Leroux
L’exposition des résultats d’une étude sociologique conduite sur les éleveuses et éleveurs de chèvres de l’Ouest de la France permettra de saisir les logiques qui à la fois sous-tendent l’injonction à l’écologisation agricole (retour au pâturage pour les chèvres) et les freins structurels qui rendent difficile la modification du système productif intensif. La suite de la discussion interrogera d’autres aspects de cette inertie productiviste, notamment les politiques publiques qui tendent à individualiser les enjeux de la transition agro-environnementale en les faisant reposer principalement sur les agricultrices et agriculteurs

11h30 Séquences filmées et dialogue

Dialogue entre Monique Baraton, agricultrice à la Ferme du Vieux Bellefonds (Vienne) et Sébastien Jousse, réalisateur

À partir de la présentation du parcours professionnel de Monique Baraton, agricultrice sur la Ferme du Vieux Bellefonds (Vienne), et du passage d’extraits des films « Les vaches n’auront plus de nom » de Hubert Charuel et « Rêvent-elles de robots astronautes? » de Sarah Del Pino s’engagera une discussion entre Monique Baraton et le réalisateur Sébastien Jousse

12h30 Pause déjeuner

Après-Midi : les travailleuses et travailleurs agricoles face aux défis agroécologiques

14h Des migrants subsahariens dans les travaux agricoles saisonniers en France : exploitation, résistances, solidarités

Ibrahima Diallo, chercheur post-doctorant en sociologie, Centre Émile Durkheim, Univ. de Bordeaux. En dialogue avec Henri Eckert, professeur émérite en sociologie, laboratoire GRESCO, Univ. de Poitiers

À partir d’une enquête ethnographique sur le travail agricole saisonnier et de photographies de travailleuses et travailleurs saisonniers (photos prises par l’auteur), Ibrahima Diallo présentera les conditions de travail et les conditions matérielles d’existence, notamment sur des exploitations engagées en agroécologie. Il s’agira également d’examiner la question des discriminations et des relations interethniques de travail à travers les notions de trajectoires, de réseaux et de résistances.

15h Pause

15h20 l’agriculture, les limites de la planète et les futurs du travail

Peter Poschen, professeur en socio-économie du développement à la Faculté Environnement et Ressources Naturelles de l’Université de Freiburg

16h30 Fin de la journée d’études

17h30 Inauguration et visite


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search