Santé et travail à la mine

sante-et-travail-a-la-mineJudith Rainhorn (éd.), Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, préface de Paul-André Rosental, Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 2014, 306p.

L’inscription du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais au patrimoine mondial de l’humanité en 2011 a fait de la mine un lieu de mémoire universel et des gueules noires les héros et martyrs d’un monde disparu. Pourtant, l’activité minière, quasiment révolue dans la Vieille Europe et les pays de la première industrialisation, est aujourd’hui en pleine expansion dans la plupart des pays émergents, au point de constituer l’une des activités économiques essentielles de la Chine, du Brésil, de l’Afrique australe et de l’Inde.

Érigeant en mythe un monde ouvrier fier de ses valeurs de courage, de solidarité et de puissance virile, Zola a définitivement lié dans notre imaginaire la mine au danger et à la catastrophe. Mais le vieux Maheux de Germinal concède aussi : « Du charbon, j’en ai plein les poumons, de quoi me chauffer tout l’hiver ». Loin du spectacle de la mort collective, en effet, le travail à la mine est générateur de maladie et d’agonie silencieuse : silicose, ankylostomiase, sidérose et cancers dessinent les contours d’une catastrophe de masse, bien plus meurtrière, vécue à l’échelle individuelle par ceux qui perdent leur vie à la gagner depuis deux siècles.

C’est l’histoire, longtemps occultée, que ce livre raconte. Réunissant les contributions de chercheurs internationaux, dont certains pour la première fois en français, il offre une réflexion à la croisée de l’histoire du travail, de la santé, des mobilisations sociales et des politiques publiques. Voyage dans les maux de la mine de charbon, de cuivre ou d’uranium, de la France au Chili, du Japon à l’Afrique du Sud, de l’Allemagne au Chili, de l’Écosse à l’Espagne, de la Belgique aux États-Unis, ce livre apporte un regard historique neuf sur une question d’une sinistre actualité dans notre monde globalisé.

Contributeurs : Lars Bluma (Bochum), Marion Fontaine (Avignon), Eric Geerkens (Liège), Gabrielle Hecht (Michigan U), Irène Huang (EHESS), Arthur McIvor (Glasgow), Alfredo Menendez-Navarro (Grenade), Judith Rainhorn (Valenciennes), Paul-André Rosental (Sciences Po), Bernard Thomann (Inalco), Angela Turner (Glasgow), Angela Vergara (Los Angeles).

L’ouvrage est disponible en librairie, ainsi que sur le site de l’éditeur en version papier et numérique.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search