Iconographie et mouvements sociaux au XXe siècle

couvimagemvtsociauxNous signalons la publication de l’ouvrage Quand l’image (dé-)mobilise. Iconographie et mouvements sociaux au XXe siècle, sous la direction de Bénédicte Rochet, Ludo Bettens, Florence Gillet, Christine Machiels et Anne Roekens, aux Presses universitaires de Namur, 2015.

Présentation

L’image peut-elle être acteur de mobilisation ou de démobilisation pour les mouvements sociaux au XXe siècle ? À travers différentes études de cas et des supports aussi variés que des affiches, des journaux, des photographies, des tableaux ou des documents visuels, les contributions de cet ouvrage dévoilent les images produites par les mouvements contestataires eux-mêmes et celles produites sur ces mouvements, qu’elles appartiennent au registre journalistique ou artistique. Le présent ouvrage est le fruit du colloque international organisé en mars 2014 par le groupe de recherche HiSI ‘Histoire, Sons et Images’ de l’Université de Namur en partenariat avec le Centre d’animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire (Carhop), le Centre d’Études et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines (CegeSoma) et l’Institut d’histoire ouvrière, économique et sociale (IHOES). Il rassemble les contributions d’une dizaine de chercheurs d’universités et d’institutions scientifiques qui démontrent la diversité des usages et des fonctions de l’image dans les processus de (dé)mobilisation collective.

Table des matières
Avant-Propos par Anne Roekens et Bénédicte Rochet
Première partie : Plongée au coeur des mobilisations
Mobilisations (anti) féministes autour de l’affiche ‘We Can Do It’ (1942), par Florence Kaczorowski

Les usages des images dans les défilés officiels des régimes socialistes en RDA, par Jérôme Bazin
Les photographies des manifestations pour les droits des personnes handicapées en Argentine, au Brésil et en Espagne, années 1970, par Gildas Brégain

Comment transmettre l’image d’une « révolution à visage humain » ? Le cas du mouvement de solidarité avec le Nicaragua sandiniste, par Charles Roemer
Deuxième partie : Des mouvements sur grand écran
Les enseignants à l’image . Représentations iconographiques et audiovisuelles du mouvement enseignant en Belgique francophone (1995-1996), par Catherine Lanneau

Représentations mobilisagtrices et stratégies visuelles pour convaincre et fédérer dans les productions vidéo de la Tunisie en révolution, par Ulrike Lune Riboni

(De)Mobilizing Description ? Television News Coverage of Protest and the dWUNCness of Collective Action, par Ruud Wouters et Stefaan Walgrave

Troisième partie : Le monde ouvrier en images
L’image au coeur de la mobilisation ouvrière dans les années 1970. Le cas des pochettes des disques 45 tours, par Nicolas Verschueren
Les reportages audiovisuels et la construction d’une esthétique du mouvement social chez Ducellier : mobilsation ou distanciation, par Nathalie Ponsard
Un ouvrier « burlesque » a-t-il sa place dans le cinéma éducatif syndical ? Débats autour d’un film de l’Institut international des films du travail (1958-1965), par Françoise F. Laot
Regard sur « la décoration grandiose » de Forces murales et Métiers du Mur pour le trentième anniversaire du Parti communiste de Belgique, par Camille Baillargeon
Les représentations photographiques des chantiers navals. Diversité des auteurs et symbolique du pouvoir dans l’entreprise, par Xavier Nerrière
Quatrième partie : Des mouvements à la une
La presse illustrée du mouvement des travailleurs italiens. Langages, modèles et techniques de propagande (1892-1914), par Anna Pellegrino
Le fonds iconographique du journal La Cité et les mouvements sociaux : 45 années de combat quotidien. le cas de la question scolaire de 1955, par Florence Loriaux et François Welter
Conclusion

Agir avec les images, créer l’espace public, par André Gunthert


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search