Martini, Manuela

Martini

Manuela

enseignant-chercheur, Maître de conférence HDR en histoire contemporaine

Université Paris Diderot-Paris 7

Identités, Cultures, Territoires EA337

Bâtiment Olympe de Gouges, 8, rue Albert Einstein, case courrier 7001, 73205 Paris Cedex 13

manuela.martini[at]univ-paris-diderot.fr

Téléphone : 00 33 1 57 27 71 77

Page web personnelle

Thèse de doctorat : Fedeli alla terra. Scelte economiche e attività pubbliche di una famiglia nobile bolognese nell’Ottocento / Fidèles à la terre. Choix économiques et activités publiques d’une famille de la noblesse bolonaise au XIXe siècle, Doctorat en histoire économique et sociale, Université commerciale “L. Bocconi” de Milan, 1994.

Habilitation à Diriger des Recherches : Parcours professionnels, famille et mobilités. Une histoire sociale du travail et de l’entreprise familiale (XIXe-XXe siècle), 3 vol., Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 15 novembre 2013, garante : Catherine Omnès.

Thèmes de recherche :
Mes recherches se situent à l’intersection entre l’histoire du travail, de la famille et des migrations en France et en Europe à l’époque contemporaine.
Travaux actuellement (2015) en cours :
– Les institutions du placement des travailleurs migrants en Europe continentale
– La rémunération du travail des femmes en Europe pendant la première industrialisation
– Les « ateliers de famille » en France entre la fin du XIXe et le début du XX siècle
– Le travail indépendant et la sous-traitance en France dans une perspective comparative
– Les intermédiaires du travail dans la longue durée.

Principales publications :

Ouvrage et édition de numéros spéciaux de revues :

Bâtiment à échelle humaine. Migrations et petite entreprise dans la banlieue parisienne, mémoire inédit pour l’habilitation à diriger des recherches en histoire contemporaine, 2013, en cours de publication auprès de CNRS Éditions, collection Alpha

– « Household Economies, Social Norms, and Practices of Unpaid Market Work in Europe from the 16th Century to the Present », avec Anna Bellavitis, The History of the Family, 19, 2014, 3, p. 273-82

Articles dans des revues à comité de lecture :

– « Médecins du travail et travailleurs immigrés dans le bâtiment en France (1946-1975) », Revue Historique, 651, 2009, CCCXI/3, p. 595-619.

– « Des formes de médiation sexuellement orientées ? Lieux, institutions et acteurs du placement des travailleuses migrantes à l’époque contemporaine », avec Philippe Rygiel (Paris 1-CHS XXe siècle), Migrations Société, 127, janvier-février 2010, p. 47-57.

– « When Unpaid Workers Need a Legal Status: Family Workers and Reforms to Labour Rights in Twentieth-Century France », International Review of Social History, 59, 2014, 2, p. 247-278.

Appartenance à d’autres associations savantes :

Association française des historiens économistes (AFHE) ; Association des historiens contemporanéistes de l’enseignement supérieur et de la recherche (AHCESR, conseil d’administration) ; Association Francophone d’Histoire de la Construction (AFHC) ; European Business History Association ; Mnèmosyne. Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre, section française de International Federation for Reserch in Women’s History (IFRWH); Marie Curie Fellowship Association (MCFA) ; Società italiana delle storiche (SIS).

Membre de comités de lecture ou scientifique de revues :

2015-présent, Membre de la rédaction de Genesis. Rivista della Società italiana delle storiche.
2012- Membre du comité scientifique de la collection « Genre à lire et à penser », Presses Universitaires de Rouen-Le Havre.
2012- Membre du comité de lecture de la revue Encyclo. Revue des doctorants de l’École doctorale Économie, Espaces, Sociétés, Civilisations (EESC).
2005- Membre du Comité franco-italien de l’Association française des historiens économistes et de la Società italiana degli storici dell’economia.
2002- Membre du Comité des consultants étrangers de la revue d’histoire contemporaine Memoria e ricerca.

Implication dans des programmes et projets de recherche :
– 2014  : Responsable du projet « Travail non rémunéré, genre et relations intergénérationnelles dans les activités productives familiales en Europe de la fin du moyen âge à nos jours » de l’École française de Rome, avec A. Bellavitis et R. Sarti, financé par l’appel à projets 2014 « Genre, Production et Marché », GIS Institut du genre.

– 2013-présent : Chercheuse associée au projet « Mondes et marchés du travail dans l’Europe du Sud. Capabilités, vulnérabilités individuelles, familiales et collectives (XVe-XXIe siècles ; Espagne, France, Italie, Portugal, Suisse Romande et italienne) », Casa de Velázquez et École Normale Supérieure de Cachan.

– 2012-présent : Membre du LABEX Dynamique des Territoires, coord. N. Cattan (CNRS), GT 4 Intégrations régionales, coord. Yann Richard (CNRS) et Mathilde Maurel (Université de Paris 1) et GT 1 Mobilités, coord. Nadine Cattan (CNRS).

– 2011-présent :  Membre du Network on « Industrial Relations, Skill Formation and Welfare State Policies », coord. Marius Busemeyer, Matthieu Leimgruber, Julia Moses, Christine Trampusch, Council for European Studies (CES)- Harvard University, États-Unis.